découvrir


découvrir

découvrir [ dekuvrir ] v. <conjug. : 18>
descouvrir XIIe; bas lat. discooperire
I V. tr. A(Concret)
1Dégarnir de ce qui couvre. Découvrir une cocotte en ôtant le couvercle. ouvrir. Découvrir une voiture en rabattant la capote. décapoter. Découvrir un malade, un enfant, retirer ce qui lui tient chaud (vêtements, couverture,...).
2Laisser voir; montrer. Robe qui découvre le dos. dénuder. « riant et découvrant des mâchoires superbes » (Cocteau).
3(1681) Absolt La mer découvre, elle se retire et laisse le rivage à sec.
4Priver de ce qui protège. exposer. Découvrir une frontière en retirant des troupes. Fig. Découvrir le flanc aux attaques (cf. Prêter le flanc). Échecs Dégager les pièces qui protègent (une pièce). Découvrir imprudemment son roi.
B(Abstrait)
1(XIIe) Faire connaître (ce qui est caché). apprendre, dévoiler, divulguer, exposer, montrer, publier, révéler. Découvrir ses projets, ses plans à un ami. Découvrir ce qu'on voulait cacher. se trahir. Découvrir ses secrets, ses intentions. avouer, confesser. « Tu vois, Gil Blas, que je te découvre mon cœur [...] je t'ai choisi pour mon confident » (Lesage). Loc. Découvrir son jeu (cartes),le montrer; fig. laisser connaître ses intentions.
2(XVIe) Apercevoir, voir d'un lieu (ce qu'on ne verrait pas d'un autre). Du haut de la colline, on découvre la mer. Commencer d'apercevoir; apercevoir tout à coup. « Bonheur de découvrir soudain ce visage si cher parmi les inconnus qui descendaient du train » (Maurois).
3(1614) Arriver à connaître (ce qui était resté caché ou ignoré). trouver. Chercher à découvrir le mystère. deviner, pénétrer, percer. Découvrir un trésor, une mine, une source. Le jeune animal, l'enfant découvre le monde qui l'entoure. Découvrir une maladie chez un patient. déceler, 1. dépister, détecter. Il ne parviendra jamais à en découvrir la cause. apprendre, comprendre, connaître, saisir. « Nous ne découvrons que notre propre pensée dans la pensée d'autrui » (France). Découvrir l'oiseau rare. fam. dégoter, dénicher. Découvrir une qualité, un caractère chez qqn, à qqn. J'ai découvert chez elle, en elle, je lui ai découvert un véritable talent. Chaque jour, elle se découvre une nouvelle maladie. Découvrir que (et l'indic.). comprendre, trouver. « Vous allez bientôt découvrir pourquoi j'insiste » (Martin du Gard). Les Vikings avaient découvert l'Amérique avant Christophe Colomb. Loc. iron. Découvrir l'Amérique : donner une banalité pour une découverte.
Spécialt Sc. Établir et faire connaître l'existence de (un phénomène, un être qui était caché ou ignoré). découverte. Découvrir un microbe, un virus au microscope; un astéroïde au télescope. Découvrir qqch. par l'observation, par le calcul. Absolt « Découvrir ou créer, n'est-ce pas même chose ? [...] On trouve ce qu'on invente, on découvre ce qu'on crée, ce qu'on rêve » (R. Rolland).
4Parvenir à connaître (ce qui était délibérément caché ou qqn qui se cachait). surprendre . Découvrir un secret, la vérité. deviner. Découvrir un complot, une machination, les dessous d'une intrigue. éventer; dénoncer. Découvrir le coupable. démasquer.
Loc. (métaph. du sens 1) Découvrir le pot aux roses.
IISE DÉCOUVRIRv. pron.
1Ôter ce dont on est couvert (spécialt les vêtements). se dénuder, se déshabiller, se dévêtir. PROV. En avril, ne te découvre pas d'un fil. Il s'est découvert en dormant.
2Ôter son chapeau, sa coiffure. Se découvrir en entrant dans une église.
3Devenir plus clair, moins couvert, en parlant du temps. Le ciel se découvre. se dégager, s'éclaircir, s'éclairer.
4S'exposer. Cette armée se découvre trop.
5Être découvert, se manifester au grand jour. « ils passèrent environ un an avant que la chose se découvrît » (Sand).
6Déclarer sa pensée. Il se découvrit à ses amis. se confier, s'ouvrir.
7Apprendre à se connaître. « Quand on est enfant on se découvre, on découvre lentement l'espace de son corps » (Valéry).
⊗ CONTR. Couvrir. 1. Cacher, dissimuler.

découvrir verbe transitif (bas latin discooperire) Enlever tout ou partie de ce qui couvre quelqu'un ou quelque chose, soulever ou retirer ce qui est sur quelqu'un ou quelque chose : Découvrir une casserole. Dans le cadre d'une stratégie militaire, dans un sport, enlever ce qui protège quelque chose, le rendre vulnérable ; exposer, dégarnir : Le boxeur prenait garde à ne pas découvrir son côté droit. Laisser voir quelque chose, le montrer : Robe qui découvre le dos. Dévoiler quelque chose à quelqu'un ; révéler, divulguer : Va-t-il nous découvrir ses plans ? Apercevoir, voir quelqu'un, quelque chose ; trouver la chose, la personne qu'on cherche ou qui convient : Il découvrit enfin son ami au fond de la salle. J'ai découvert l'homme qu'il nous faut. Commencer à voir, apercevoir quelque chose (qu'on ne voyait pas auparavant) à partir d'un endroit : Du plateau, on découvre toute la vallée. Être le premier à trouver et à faire connaître quelque chose jusqu'alors inconnu, ignoré, et, en particulier, faire une découverte scientifique : Découvrir un trésor, un nouveau vaccin. Apprendre, en général fortuitement, quelque chose qui était caché : Il a découvert que sa femme le trompait. Apprendre quelque chose qui était jusque-là ignoré : La police a découvert qui était l'assassin. Apprendre à connaître quelqu'un, une œuvre et, en particulier, à les apprécier : J'ai découvert Shakespeare. Être le premier à révéler au public un artiste, un auteur. ● découvrir (citations) verbe transitif (bas latin discooperire) Georges Braque Argenteuil 1882-Paris 1963 Il faut se contenter de découvrir, mais se garder d'expliquer. Le Jour et la Nuit Gallimard Jean Cocteau Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963 Académie française, 1955 Trouver d'abord. Chercher après. Journal d'un inconnu Grasset Samuel Langhorne Clemens, dit Mark Twain Florida, Missouri, 1835-Redding, Connecticut, 1910 Ce fut admirable de découvrir l'Amérique, mais il l'eût été plus encore de passer à côté. It was wonderful to find America, but it would have been more wonderful to miss it. Pudd'nhead Wilson's Calendar découvrir (difficultés) verbe transitif (bas latin discooperire) Conjugaison Découvrir. Comme couvrir. Sens Ne pas confondre ces deux mots. 1. Découvrir = trouver (ce qui était caché, inconnu, ignoré). Christophe Colomb a découvert l'Amérique en 1492. Découvrir le principe de la gravitation universelle. 2. Inventer = créer le premier (ce qui n'existait pas encore et dont personne auparavant n'avait eu l'idée) ; imaginer. Gutenberg a inventé l'imprimerie à caractères mobiles. Inventer une histoire. Remarque Inventeur est utilisé dans la langue du droit pour désigner une personne qui trouve un objet perdu ou caché : l'inventeur d'un trésor. ● découvrir (expressions) verbe transitif (bas latin discooperire) Découvrir son jeu, aux cartes, le laisser voir ou le faire connaître à son adversaire ; montrer volontairement ou non ses intentions cachées. Découvrir la planche à graver, la dépouiller du vernis, après que l'eau-forte a mordu. ● découvrir (synonymes) verbe transitif (bas latin discooperire) Dans le cadre d'une stratégie militaire, dans un sport, enlever...
Synonymes :
- dégarnir
Laisser voir quelque chose, le montrer
Synonymes :
- dénuder
- dévoiler
Contraires :
Dévoiler quelque chose à quelqu'un ; révéler, divulguer
Synonymes :
- dévoiler
- étaler
- révéler
Contraires :
Commencer à voir, apercevoir quelque chose (qu'on ne voyait pas auparavant)...
Synonymes :
Être le premier à trouver et à faire connaître quelque chose...
Synonymes :
Apprendre, en général fortuitement, quelque chose qui était caché
Synonymes :
- déceler
- détecter
Apprendre quelque chose qui était jusque-là ignoré
Synonymes :
- éventer
- pénétrer
- repérer

découvrir
v.
rI./r v. tr.
d1./d ôter ce qui couvre. Découvrir un pot.
d2./d Laisser voir. Une robe sans manches qui découvre les bras.
d3./d Faire cesser la protection de. Découvrir sa dame, au jeu d'échecs, la laisser isolée.
d4./d Révéler (ce qui était tenu caché). Découvrir ses sentiments à qqn.
Fig. Découvrir son jeu: laisser paraître ses intentions.
d5./d Voir, apercevoir (ce qui n'est pas visible d'ailleurs). Du haut de la tour, on découvre un beau panorama.
d6./d Trouver (ce qui n'était pas connu, ce qui était ignoré). Découvrir une mine. Découvrir une planète. Découvrir la cause d'une maladie.
d7./d Parvenir à connaître (ce qui était caché, secret). Découvrir un complot.
rII./r v. intr. La mer découvre, se retire.
rIII/r v. Pron.
d1./d Retirer ce qui couvre (le corps). Ce malade se découvre continuellement. Se découvrir devant qqn, ôter son chapeau pour le saluer.
d2./d S'éclaircir (temps, ciel). Le ciel se découvre.
d3./d S'exposer. Le bataillon s'est découvert.
d4./d Se montrer. La ville se découvre dans le lointain.
d5./d Livrer sa pensée. Il se découvre à ses interlocuteurs.
d6./d Apprendre à se connaître soi-même. Il s'est découvert fort tard.

⇒DÉCOUVRIR, verbe trans.
I.— [L'idée dominante est celle de dégarnir, de mettre à nu; l'anton. est couvrir]
A.— [Le suj. désigne une pers.; l'obj. désigne une pers. ou une chose]
1. Dégarnir quelqu'un ou quelque chose de ce qui le couvrait ou le recouvrait. Découvrir ses jambes, son sein, son visage :
1. — Je les couvre pour ne pas attirer l'attention; mais (...) je m'en vais vous les montrer. Et tout en découvrant le bocal soigneusement, avec des gestes de mère qui change les langes d'un poupon, il continuait : — C'est mon commerce; je suis éleveur de poissons.
GIDE, Les Nouvelles Nourritures, 1935, p. 263.
En partic. Découvrir un bâtiment. En enlever la couverture. Les Wisigoths découvraient les églises des catholiques, (...) enlevaient les portes (STENDHAL, Mém. touriste, t. 3, 1838, p. 107). Découvrir une voiture. En abaisser la capote ou en ouvrir le toit. On avait découvert le landau où la reine Frédérique, le petit prince et son gouverneur se promenaient (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 221).
Emploi pronom. à sens réfl. Quitter ce dont on est couvert, en particulier des vêtements. Ce malade s'est découvert en s'agitant dans son lit. Il ne faut pas se découvrir dès les premiers jours du printemps (Ac. 1932).
Proverbes. En avril, ne te découvre pas d'un fil. Plus on se découvre, plus on a froid (cf. BOURGET, Enf. morte, 1928, p. 80).
En partic. Ôter sa coiffure en signe de politesse ou de respect. Se découvrir devant le prêtre portant le viatique à un mourant (BLOCH, Dest. du S., 1931, p. 156).
2. a) Mettre à nu, laisser voir ce qui se trouvait être couvert. Découvrir une statue. Il découvrait à tout venant une cocarde tricolore cachée dans la coiffe de son chapeau (A. FRANCE, Bonnard, 1881, p. 386). Je rejette sur l'épaule la manche large du kimono, découvrant un bras plus clair que ma robe (COLETTE, Vagab., 1910, p. 136) :
2. L'air est indispensable aux plantes, il est bon de les habituer progressivement à l'air et à la lumière, et de les découvrir entièrement dans le milieu de la journée, lorsque la température est douce et que le soleil commence à chauffer.
GRESSENT, Le Potager moderne, 1863, p. 727.
Loc. fig. et fam. Découvrir Saint Pierre pour couvrir Saint Paul. ,,Remédier à un inconvénient par un inconvénient pareil`` (Ac. 1932). Synon. déshabiller Pierre pour habiller Paul.
b) P. ext. Exposer quelqu'un ou quelque chose à un danger, en le démunissant de ce qui servait à le protéger.
ART MILIT. Découvrir une frontière. L'arrivée de ses réserves contraignit les Samnites à décamper et à découvrir Pompéi, dont il [Sylla] s'empara de vive force (MÉRIMÉE, Essai guerre soc., 1841, p. 116). Napoléon, découvrant audacieusement Paris, se jetait sur les derrières des armées alliées (A. FRANCE, Vie littér., t. 2, 1890, p. 188).
Emploi pronom. réfl. Là, l'ennemi présenterait son flanc; le 3e se découvrirait alors (GIONO, Bonh. fou, 1957, p. 394).
ESCR. À la deuxième reprise, Maurice précipite ses attaques, écarte les bras et découvre la poitrine (A. FRANCE, Révolte anges, 1914, p. 333).
Emploi pronom. réfl. [Rochefort] tenait son arme comme un cierge, poussait comme un sourd, se découvrait. Dès la première passe, il reçut un coup droit (A. DAUDET, Trente ans Paris, 1888, p. 203).
JEUX. Aux cartes. Découvrir son jeu. Montrer ses cartes au lieu de les tenir cachées. Aux dames, aux échecs, au trictrac. Découvrir une pièce. Enlever une pièce qui servait à en protéger une autre, d'où exposer cette dernière à être perdue. Découvrir une dame (Ac. 1835, 1878).
c) Au fig.
Révéler, faire connaître à quelqu'un l'existence d'une chose qu'il ignorait. Les Grecs (...) eussent barré le passage si un homme de Malis (...) n'eût découvert à Mardonius un sentier peu connu (A. FRANCE, Voie glor., 1915, p. 70). Peu à peu, il lui découvrait la responsabilité, le devoir, et autres idoles (TOULET, Demois. La Mortagne, 1920, p. 160).
Dévoiler, révéler à quelqu'un quelque chose que l'on tenait jusque là cachée. Découvrir son âme, ses projets. Se rendre compte des forces dont il dispose [l'ennemi], le tâter, le forcer à découvrir son jeu (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 114). Il a allumé une cigarette et il m'a découvert son idée (CAMUS, Étranger, 1942, p. 1145).
Emploi pronom. réfl. Il est impossible qu'en parlant si longuement [dans des Mémoires] de soi et de ce qui est autour de soi, on ne se découvre. Les aveux percent, les qualités vraies se déclarent, les prétentions se trahissent (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 8, 1851-62, p. 195).
P. ext. S'exposer, se rendre vulnérable. J'ai cru tirer quelque chose de lui [du curé], je me suis découvert [pensa Corentin] (BALZAC, Ténébr. affaire, 1841, p. 126). J'ai l'impression que je me suis un peu découverte en vous parlant (ANOUILH, Répét., 1950, III, p. 71).
B.— [Le suj. désigne un inanimé; l'obj. désigne une pers. ou une chose]
1. Mettre à jour, laisser voir quelqu'un ou quelque chose qui jusque là était dissimulé.
a) [L'action, de nature automatique ou mécanique, n'est pas dirigée par une intention] Quand des nuages blancs voilent et découvrent tour à tour le soleil (TOULET, Tendres mén., 1904, p. 195). Avec des rires qui découvraient leurs belles dents blanches (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 79).
Emploi pronom. à valeur passive. Apparaître, se laisser voir ou apercevoir. Les plateaux, en se découvrant, apparaissaient sous l'aspect productif qu'ils revêtaient de tous temps (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 19).
P. ext. [Le suj. désigne le temps] Devenir plus clair, se dégager. Le temps s'était un peu découvert. Dans la soirée nous fîmes un tour (CENDRARS, Or, 1925, p. 130).
En partic., en emploi abs.
La mer découvre. Elle se retire en mettant au jour des hauts fonds, des rochers :
3. ... la tremblante bordure de l'eau marine signifie quelque chose. Car elle ne cesse point d'avancer et de reculer, dessinant des îles et presqu'îles, couvrant et découvrant, selon vent et marée.
ALAIN, Propos, 1926, p. 680.
Rare. [Le suj. désigne ce que la mer laisse à découvert en se retirant] Apparaître au jusant. Le banc des méduses qui nous a semblé être entièrement sous l'eau; nous ignorons s'il découvre quelquefois (FREYCINET, Voy. terres austr., 1815, p. 258).
b) [L'action est, plus ou moins consciemment, dirigée par un agent implicite ou explicite] Le rideau en se levant ou la scène en tournant découvre derrière un réseau entrelacé de palmes, de fougères, et de lianes (CLAUDEL, Chr. Colomb, 1929, p. 1171).
Au fig. Cette nouvelle lecture me découvre des richesses que je n'avais pas su voir autrefois (GREEN, Journal, 1943-46, p. 214).
Emploi pronom. à valeur passive. Jamais rien ne se découvre Des intrigues qu'elle ourdit [la mort] Et elle entrait dans le Louvre Comme Malherbe l'a dit (COCTEAU, Clair-obscur, 1954, p. 90).
Rare, emploi pronom. à la forme impers. Ces beaux épisodes qui assurent la supériorité morale de l'infortune. Il s'en découvre dans les retraites même les plus précipitées (A. FRANCE, Mannequin osier, 1897, p. 37). Il se découvre que vendredi prochain Marc Allégret n'est pas libre (GIDE, Corresp. [avec Valéry], 1925, p. 501).
2. Mettre en évidence une chose; l'offrir à la vue, attirer sur elle les regards. L'échancrure de la chemise découvre sa poitrine misérable (BERNANOS, Ouine, 1943, p. 1458). La grande fenêtre qui découvrait toute la perspective du parc (GIONO, Angelo, 1958, p. 159).
II.— [L'idée dominante est celle de trouver quelqu'un ou qqc. qui était caché, de le rencontrer inopinément; l'anton. est cacher]
A.— [Dans l'ordre de l'expérience pratique]
1. [La découverte est proprement rapportée à une action de la vue]
a) Apercevoir quelqu'un ou quelque chose dont la présence, l'existence se révèlent soudain à la vue.
[L'obj. désigne une pers.] Les Francs, ne découvrant plus d'ennemis devant eux, passèrent le Nil sans obstacle (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 298).
[L'obj. désigne un inanimé]
♦ [L'obj. n'est pas matière de recherche] Découvrir un paysage, une perspective. Remparts crénelés à la mode orientale, du haut desquels on découvre une vue immense, un panorama vraiment magique (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 144). Ces lieux charmants d'où l'on découvre la plaine verdoyante de Longjumeau (A. FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 453). Cf. infra ex. 4.
♦ [L'obj. est matière de recherche] Découvrir les positions de l'ennemi :
4. Il [Rambert] pensa que c'était la peste. Et la seule réaction qu'il put avoir alors, (...) fut de courir vers le haut de la ville, et là, d'une petite place, d'où l'on ne découvrait toujours pas la mer, mais d'où l'on voyait un peu plus de ciel, il appela sa femme avec un grand cri, par-dessus les murs de la ville. Rentré chez lui et ne découvrant sur son corps aucun signe d'infection, il n'avait pas été très fier de cette crise soudaine.
CAMUS, La Peste, 1947, p. 1382.
b) Trouver, rencontrer à l'improviste quelqu'un ou quelque chose dont l'existence était inconnue, la présence insoupçonnée.
[L'obj. désigne une pers.] Synon. fam. tomber sur quelqu'un. Cette femme était une pauvre jeune fille, (...) sans avenir (...). Un homme la découvrit dans son humilité (DUMAS père, C. Howard, 1834, V, 4, p. 310). Johnny (...) parla d'un jeune boxeur qu'il venait de découvrir (AYMÉ, Travelingue, 1941, p. 56).
[L'obj. désigne un inanimé] Découvrir un nid, un trésor, des traces. Quand un astronome découvre l'une d'elles [une planète], il lui donne pour nom un numéro (SAINT-EXUP., Pt Prince, 1943, p. 420). Son entêtement de chasseur de texte qui lui fit découvrir les manuscrits du vénitien à la Koenigliche Bibliothek de Berlin (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 17).
P. iron., au fig. Découvrir la lune. S'imaginer être le premier à avoir trouvé une chose, connue ou sue depuis longtemps. Je suis en train de découvrir la lune (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 109).
Au fig. et p. métaph. Il faut l'avoir vu [M. Teste] dans ces excès d'absence! (...) Mais, Monsieur, quand il me revient de la profondeur! Il a l'air de me découvrir comme une terre nouvelle! Je lui apparais inconnue, neuve, nécessaire (VALÉRY, Soirée avec M. Teste, 1895, p. 44). La musique commence où finit la parole, elle dit l'ineffable, elle nous fait découvrir en nous-mêmes des profondeurs inconnues (SAINT-SAËNS, Portr. et souv., 1909, p. 1284).
2. [La découverte consiste dans une exploration] Étudier, scruter quelqu'un ou quelque chose en vue de trouver et de mettre au jour ce qu'ils détiennent de caché, de secret.
a) [L'obj. désigne une pers.] On découvre l'homme; (...) on voit son fond, (...) les puissances maîtresses qui dénotent sa race (TAINE, Philos. art, t. 2, 1865, p. 49).
Avec une valeur factitive. André Gide n'a rien à nous découvrir qu'André Gide. Depuis la première ligne des « Cahiers d'André Walter » jusqu'aux dernières confidences d' « Ainsi soit-il », il n'a exploré d'autre continent que lui-même (MAURIAC, Mém. intér., 1959, p. 107).
Emploi. pronom. réfl. :
5. Quand on est enfant on se découvre, on découvre lentement l'espace de son corps, on exprime la particularité de son corps par une série d'efforts, je suppose? On se tord, et on se trouve ou on se retrouve, et on s'étonne! (...) Maintenant je me sais par cœur.
VALÉRY, Une soirée avec Monsieur Teste, 1895, p. 31.
b) [L'obj. désigne un inanimé] Cette curiosité qui nous oblige à découvrir l'univers (CARREL, L'Homme, 1935, p. 40).
3. La découverte consiste à tirer de l'ombre, à dévoiler.
a) Mettre à jour quelqu'un qui se dissimulait ou quelque chose qui était tenu caché.
[L'obj. désigne une pers.] Découvrir l'assassin. Vous comprenez (...) la situation de ce pauvre chevalier quand il s'est aperçu qu'il était découvert (DUMAS père, Mariage sous Louis XV, 1841, II, 5, p. 135). Le maître (...) mourut assassiné, le 22 octobre 1764, en rentrant chez lui, rue Martel. On ne découvrit jamais le coupable, ni les causes du crime (GRILLET, Ancêtres violon, t. 2, 1901, p. 125).
[L'obj. désigne un inanimé] Découvrir une fraude. Raphaël (...) chercha à imiter Michel-Ange. Il n'y parvint pas. Cette fougue condensée de son rival, il ne put en découvrir le secret (RODIN, Art, 1911, p. 266). Il força le secrétaire de sa mère et y découvrit une correspondance prouvant nettement sa filiation adultérine (QUENEAU, Loin, 1944, p. 35).
Au fig. Découvrir le pot aux roses. Mettre à jour quelque chose qui vous était tenu intentionnellement caché.
b) P. ext. Trouver, retrouver quelqu'un ou quelque chose qui était l'objet d'une recherche.
[L'obj. désigne une pers.] Je crois avoir découvert l'homme qu'il nous faut (Ac. 1835-1932).
[L'obj. désigne un inanimé] Il faut toujours que je finisse par découvrir de l'argent (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p. 107). Marchant ainsi, je découvris le puits au lever du jour (SAINT-EXUP., Pt Prince, 1943, p. 480).
Rem. Dans ce sens A, découvrir et trouver (retrouver) sont quasi-synon. Toutefois, p. oppos. à trouver, découvrir implique ou bien que l'obj. de la découverte était caché, dissimulé, ou bien que la découverte est inopinée et provoque une surprise. Par ailleurs, dans un emploi partic., la langue jur. retient inventer : inventer un trésor.
B.— [Dans l'ordre du sentiment, de la conscience affective]
1. Faire l'expérience d'une chose qui était jusque là inconnue. Le visage rebuté et morose de collégiens découvrant l'horreur du dortoir (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 53). Une jeune fille qui découvre la douceur de vivre (AYMÉ, Tête autres, 1952, p. 21).
2. Prendre intérieurement conscience d'une réalité qu'on ignorait jusque là, en avoir la révélation. Je découvre ce soir que je fais inconsciemment de l'histoire, à ma façon (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1897, p. 287). Surmontons la mort, en y découvrant Dieu (TEILHARD DE CH., Milieu divin, 1955, p. 84) :
6. ... le grand pas qui sépare l'art définitif de l'art ébauché est cette invention des formes accomplies que découvrent les yeux de l'âme et que les yeux de la tête ne peuvent pas rencontrer.
TAINE, Philos. de l'art, t. 1, 1865, p. 115.
Découvrir sa vocation, sa voie. Avoir la (soudaine) révélation de ce pour quoi on est fait. Tout à coup, par une inspiration du ciel, il avait découvert sa voie : l'enregistrement (FLAUB., Trois contes, Cœur simple, 1877, p. 63).
Emploi pronom. Il se découvrit une âme avide d'action (ARNOUX, Suite var., 1925, p. 52).
C.— [Dans l'ordre de l'esprit]
1. Emploi abs. Accéder à la connaissance et à la compréhension de choses que l'on ne savait pas :
7. L'intelligence du romancier observe mais ne découvre pas. Proust, non moins intelligent que Gide, ne cherche pas comme lui à bien voir pour bien comprendre. Ce monde en suspens dans les saveurs et dans les odeurs ne se comprend pas, il se retrouve.
MAURIAC, Mémoires intérieurs, 1959, p. 108.
2. [L'obj. désigne une chose]
a) Prendre connaissance à l'improviste de quelque chose. Synon. apprendre. On découvrit que pendant les trois derniers mois il avait fait quinze mille francs de dettes (MAUPASS., Une Vie, 1883, p. 215). Et, ma foi, découvrant qu'on joue chez Antoine « Le Canard sauvage » (GIDE, Journal, 1906, p. 213).
b) Parvenir à la connaissance et à la compréhension d'une chose dont on n'était pas conscient jusque là. Découvrir un aspect des choses, le prix du bonheur, les dessous d'une affaire. Nous venons de découvrir un caractère plus élevé de l'art, qui devient ainsi une œuvre de l'intelligence et non plus seulement de la main (TAINE, Philos. art, t. 1, 1865, p. 49). Si l'on prévoyait tout, on ne découvrirait jamais rien (ARNOUX, Rêv. policier amat., 1945, p. 212).
Avec une valeur factitive. Elle [la doctrine de la contingence] découvre, dans les détails mêmes du monde, des marques de création et de changement (BOUTROUX, Conting., 1874, p. 149).
Emploi pronom. réfl. Mais, s'étant découvert meilleur que Dieu, Il [Don Juan] résolut de se mettre en son lieu (VERLAINE, Œuvres compl., t. 1, Jadis, 1884, p. 390).
c) Concevoir intellectuellement quelque chose de neuf. Découvrir une nouvelle méthode. Synon. inventer. Il éprouvait une peine infinie à découvrir des idées (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p. 173).
d) Domaine de la recherche sc. (ou esthétique)
Identifier un phénomène, un fait, une substance jusque là ignorés ou méconnus et dont la reconnaissance modifie la théorie qu'on se faisait d'une chose dans un ordre donné. Synon. déceler, détecter. Le grand micrographe hollandais Leeuwenhoeck (...) découvre les animalcules de l'eau croupie (ROSTAND, Genèse vie, 1943, p. 31). L'évolution dans la technique fait chercher et découvrir une ressource naturelle (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 203).
Parvenir à la connaissance et à la compréhension de relations naturelles entre les phénomènes, en établissant scientifiquement leur nature, ce qui aboutit à modifier une théorie précédente. Découvrir des analogies, la cause de, les lois de. Ainsi j'étais déjà arrivé à cette conclusion que nous ne sommes nullement libres devant l'œuvre d'art, que nous ne la faisons pas à notre gré, mais que, pré-existant à nous, nous devons, à la fois parce qu'elle est nécessaire et cachée, et comme nous ferions pour une loi de la nature, la découvrir (PROUST, Temps retr., 1922, p. 881).
SYNT. L'analyse, l'esprit, l'observation, la science découvre; découvrir accidentellement, par hasard; découvrir expérimentalement; découvrir intuitivement; chercher à, finir par, parvenir à, peiner et découvrir.
3. [L'obj. désigne une pers.]
a) Parvenir à la connaissance de quelqu'un dont l'existence, le nom étaient tombés dans l'oubli. Synon. retrouver, tirer de l'oubli. Un baroque romantique, découvert par Raymond Queneau (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 72) :
8. Il paraît que, quand nous sommes morts,
La Gloire, cette femme, a souvent des remords
De ne pas nous avoir aimés. On nous découvre.
Nos vers sont exaltés; nos tableaux vont au Louvre.
ROSTAND, Les Musardises, 1890, p. 63.
b) Reconnaître pour la première fois l'importance d'une personne, d'une œuvre connues mais dont on n'avait pas jusque là mesuré la portée. Si M. Lanson a le droit de découvrir l'Amérique, j'ai le droit de découvrir Corneille et Polyeucte (PÉGUY, Argent, 1913, p. 1191) :
9. Les Critiques :M. Stravinsky découvre les classiques.
Stravinsky :C'est exact. Je les connaissais; je les connaissais comme vous; je ne les avais pas découverts.
COCTEAU, Poésie critique 2, Monologues, 1960, p. 63.
Rem. Pour souligner ironiquement le caractère paradoxal d'une pseudo-découverte de ce genre, découvrir est parfois en it. ou entre guillemets. Tous les deux ou trois ans, ou plutôt tous les six mois, on découvre un auteur plus ou moins ancien (BOSCHOT, Mus. et vie, 1931, p. 60).
Avec une valeur factitive. Puis Huysmans, le romancier unique, me découvrit les décadents, Verlaine, Mallarmé et les Goncourt (VALÉRY, Lettres à qq-uns, 1945, p. 14).
En partic. Savoir reconnaître la valeur de quelqu'un et appeler celui-ci à se faire connaître. J'ai dit à Gaëtan :— « Mon cher, depuis quelque temps, je vous découvre » (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p. 238). Il [le chef] ne vaut que par ses subordonnés. Il faut qu'il sache les découvrir, les séduire, les écouter (MAUROIS, Dial. commandement, 1924, p. 55).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Découvrable, adj. Qui peut être découvert. ) [Correspond à découvrir I] Ces véhicules peuvent avoir un toit « ouvrant » ou « découvrable » (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 24). ) [Correspond à découvrir II] Grâce aux techniques qui existent déjà, et à celles qui sont découvrables (CARREL, L'Homme, 1935, p. 219). b) Découvrant, ante, adj. [En parlant de la mer] Qui, au jusant, découvre les hauts-fonds. La morte-eau n'aurait lieu qu'à cinq heures cinquante, la plus forte marée découvrante de l'année (LA VARENDE, Manants du Roi, 1938, p. 195). c) Découverture, subst. fém. ) Constr. Action d'enlever la couverture d'un bâtiment. La couverture remaniée comprend (...) la découverture et la descente [des ardoises] dans le grenier (ROBINOT, Vérif., métré et prat. trav. bât., 4, 1928, p. 32). ) Mines et carr. Action d'enlever la découverte (cf. cosse1 B 3).
Prononc. et Orth. :[], (je) découvre []. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. descouvrir; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. A. 1. Début XIIe s. fig. « révéler, montrer » (Psautier d'Oxford, éd. Fr. Michel, XXXVI, 5 : Descuevre al seigneur la tue veie); 2. av. 1558 part. prés. fig. descouvrant ses cartes (M. DE ST GELAYS, Œuvres, éd. P. Blanchemain, I, 252); 3. 1564 « apercevoir d'un lieu » (THIERRY); 4. 1580 « faire connaître le premier une chose ignorée » (MONTAIGNE, Essais, éd. A. Thibaudet, I, XXXI, p. 239). B. 1. Ca 1150 (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 9743 : A descovert granz cous se donnent); 1160-74 « dégarnir de ce qui couvre, protège » (WACE, Rou, éd. A.-J. Holden, III, 11010 : De l'escu l'a descovert); 2. ca 1230 pronom. « se dénuder » (Eustache le moine, 69 ds T.-L.); 1564 se descovrir devant qqn (coiffure) (THIERRY); 3. 2e moitié XIIIe s. part. passé subst. « les champs et les hautes futaies » (La Chace du cerf, éd. G. Tilander, 311); 4. 1690 pronom. « devenir plus clair (du temps) » (FUR.); 5. 1817 part. passé subst. fin. « déficit » (STENDHAL, Hist. peint. Ital., t. 2, p. 251). Du b. lat. discooperire « découvrir, mettre à découvert ». Fréq. abs. littér. : 8 629. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 10 739, b) 7 867; XXe s. : a) 12 369, b) 15 881. Bbg. GOTTSCH. Redens. 1930, p. 234, 293, 317, 341, 382.

découvrir [dekuvʀiʀ] v. [CONJUG. couvrir.]
ÉTYM. Déb. XIIe, descouvrir; du bas lat. discooperire, de dis-, et cooperire. → Couvrir.
———
I V. tr.
A (Concret).
1 Dégarnir (qqch.) de ce qui couvre. Dégager. || Découvrir un plat, un vase, un panier en enlevant, en soulevant le couvercle. Ouvrir. || Découvrir une voiture en rabattant la capote. Décapoter. || Découvrir des marchandises en soulevant une bâche. || Découvrir des ruines par des fouilles (→ Archéologue, cit. 1; argile, cit. 3). || Découvrir les racines d'un arbre en le déchaussant. || Découvrir un os en le dépouillant de la chair qui l'entoure. || Découvrir une statue de son voile. Dévoiler. || Découvrir son front, sa tête.
1 S'il s'assied, vous le voyez (…) abaisser son chapeau sur ses yeux pour ne voir personne, ou le relever ensuite, et découvrir son front par fierté et par audace.
La Bruyère, les Caractères, VI, 83.
2 Brigitte poussa un soupir, et, écartant le drap qui la couvrait, comme oppressée d'un poids importun, découvrit son sein blanc et nu.
A. de Musset, la Confession d'un enfant du siècle, V, VI.
3 Le courant d'air, soulevant la pèlerine, découvrit un bras en écharpe.
Martin du Gard, les Thibault, III, p. 109.
4 Le marquis avait un veston noir, avec un gilet très peu ouvert qui découvrait le haut d'une cravate-plastron bariolée, prise dans un faux col double.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XI, p. 147.
5 (…) les jambes dont elle était fière et qu'elle découvrait beaucoup malgré les robes demi-longues dont l'affublait déjà notre belle-mère.
F. Mauriac, la Pharisienne, p. 21.
Par anal. || Les nuages se dissipent et découvrent le soleil. || Sourire qui découvre de belles dents (→ Croc, cit. 2 et 3).
6 Un jeune homme et une jeune fille aux figures sombres, aux yeux constellés, riant et découvrant des mâchoires superbes.
Cocteau, le Grand Écart, I, p. 14.
3 (1681). || La mer découvre (le rivage) : elle baisse, se retire, et laisse le rivage à sec (→ ci-dessous, II., v. intr.).
4 Priver de ce qui protège. Exposer. || Découvrir une frontière. || Recul de l'infanterie qui découvre l'artillerie. || Le général découvrit son flanc droit.Fig. || Découvrir le flanc aux attaques. Prêter (le flanc).Par anal. (aux échecs). Dégager les pièces qui en protègent une autre. || Découvrir imprudemment son roi.
B (Abstrait).
1 (XIIe). Faire connaître (ce qui est caché). Apprendre, confier, déclarer, dénoncer, dévoiler, dire, divulguer, exposer, laisser (voir), mettre (au jour), montrer, publier, révéler;(littér.) Lever le voile sur… — (Le sujet fait connaître ce qu'il cachait). Avouer, dire, exprimer. || Ils ont découvert leur secret. || Découvrir ses projets, ses plans à un ami. || Découvrir imprudemment ses buts. || Découvrir ce qu'on voulait cacher. Trahir (se).Découvrir son cœur, ses secrets. Avouer, confesser; confier (se), livrer (se), ouvrir (s'). || Découvrir ses secrets à qqn.(Le sujet fait connaître ce qui est caché par d'autres). Révéler (→ Percer à jour). || Découvrir un complot à la police (→ Auteur, cit. 42).(Sujet nom de chose). Contribuer à faire connaître. || Un seul geste a découvert ses intentions.
7 Il cherche vos besoins au fond de votre cœur;
Il vous épargne la pudeur
De les lui découvrir vous-même.
La Fontaine, Fables, VIII, 11.
8 (…) il faut vous découvrir mon cœur (…)
Molière, l'Avare, IV, 3.
9 (…) il n'est pas vrai que tout découvre Dieu et il n'est pas vrai que tout cache Dieu.
Pascal, Pensées, VIII, 557 (cf. Condition, cit. 6).
10 Un geste la découvre (la nature), un rien la fait paraître (…)
Boileau, l'Art poétique, III.
11 (…) À Calchas, je vais tout découvrir.
Racine, Iphigénie, IV, 11.
12 Tu vois, Gil Blas, ajouta-t-il, que je te découvre mon cœur. Comme j'ai lieu de penser que tu m'es tout dévoué, je t'ai choisi pour mon confident.
A. R. Lesage, Gil Blas, t. II, XI, VIII.
13 Il ne faut présenter au monde que ce qui est beau; ce n'est pas mentir à Dieu que de ne découvrir de sa vie que ce qui peut porter nos pareils à des sentiments nobles et généreux.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 279.
14 Il faut savoir gré à M. Félix Weingartner, quand il dirige la sixième symphonie, de nous en découvrir toute la puissance (on dirait presque : tout le panthéisme) […]
Éd. Herriot, la Vie de Beethoven, p. 181.
15 Vous avez retourné des âmes comme on retourne la terre, leur découvrant à elles-mêmes leurs joyaux.
Montherlant, les Jeunes Filles, p. 15.
Découvrir son jeu (fig.) : laisser connaître ses intentions.
2 (XVIe). Apercevoir, voir d'un lieu (ce qu'on ne verrait pas d'un autre). Apercevoir (cit. 1), discerner, remarquer, repérer. || Du haut de la colline, on découvre la mer (→ Arriver, cit. 10).Commencer d'apercevoir, apercevoir tout à coup. || Découvrir qqch. du premier coup d'œil, d'un coup, d'un clin d'œil. || Découvrir dans une foule la personne que l'on cherche (→ Cher, cit. 14). || On découvre le clocher de très loin. || On découvrit à l'horizon les navires ennemis. || La vigie découvrit la terre.
16 (…) nous nous arrêtâmes sur une hauteur d'où l'on découvrait toute la ville (…)
France, la Rôtisserie de la reine Pédauque, Œuvres, t. VIII, p. 238.
17 On ne découvrait d'ailleurs au total qu'un modeste clocher d'église et quelques toits.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, X, p. 77.
Découvrir un détail, un caractère visible à qqch.
18 Pasteur découvrait, aux cristaux de l'acide tartrique et aux tartrates, de petites facettes qui avaient échappé à tous (…) En retournant, si l'on peut dire, un phénomène sur toutes ses faces, il avait vu ce que nul, avant lui, n'avait su voir. Il se révélait, à 26 ans, par le coup d'œil, un observateur hors pair.
Henri Mondor, Pasteur, p. 29.
3 (1614). Arriver à connaître (ce qui était resté caché ou ignoré). Trouver. || Chercher à découvrir le mystère. Deviner, pénétrer; jour (percer à jour; mettre au jour). || Découvrir un trésor, une mine, une source ( Découverte). || Découvrir le siège d'un mal, la cause d'une maladie. Déceler, détecter, dépister. || Découvrir la cause, la raison de qqch. Apprendre, comprendre, connaître, saisir. || Nous avons découvert un terrain d'entente. || Vous allez découvrir la raison de ce comportement. || J'ai découvert l'homme qu'il vous faut. Dégoter (fam.), dénicher (fam.), recruter. || Découvrir un logement à force de recherches. || Découvrir une œuvre d'art chez un brocanteur, un antiquaire. || Découvrir une idée nouvelle, dans un livre. || Découvrir un vol, un scandale. || Découvrir une erreur. Constater. || Découvrir l'innocence d'un accusé. Reconnaître. || Découvrir une qualité, un caractère à qqch., à qqn. || Découvrir que… Comprendre, trouver.Découvrir un bon sujet de roman. || Découvrir les aspects nouveaux d'une question. Envisager.Absolt. || Découvrir et inventer, et créer (→ ci-dessous, cit. 24).Établir, par une démarche scientifique, l'existence de (qqch.) et faire connaître (un phénomène, un être qui était caché ou ignoré). Découverte (cit. 5). || Découvrir une loi naturelle. || Découvrir un remède, un vaccin. || Découvrir un microbe, un virus au microscope; un astéroïde au télescope, par la photographie. || Découvrir qqch. par l'observation, par le calcul. || Découvrir un théorème. || Faire de longues recherches pour découvrir une propriété. Chercher, sonder, tâtonner.
19 À mesure qu'on a plus de lumière, on découvre plus de grandeur et plus de bassesse dans l'homme.
Pascal, Pensées, VII, 443.
20 (…) j'ai découvert que tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre.
Pascal, Pensées, II, 139.
21 Il est clair qu'en ce moment on découvre la nature; les écailles tombent des yeux; on vient de comprendre, presque tout d'un coup, tout le dehors sensible, ses proportions, sa structure, sa couleur.
Taine, Philosophie de l'art, t. II, III, II, p. 18.
22 Il fallait ses lumières transcendantes de martyr et d'ascète pour découvrir ce qui échappait si complètement à ceux qui dirigeaient ma conscience (…)
Renan, Souvenirs d'enfance…, IV, II.
23 (…) tous tant que nous sommes, nous ne découvrons que notre propre pensée dans la pensée d'autrui (…)
France, Thaïs, p. 110.
24 Découvrir ou créer, n'est-ce pas même chose ? Inventer, c'est trouver, en bon français. On trouve ce qu'on invente, on découvre ce qu'on crée, ce qu'on rêve, ce qu'on pêche dans le vivier du songe.
R. Rolland, l'Âme enchantée, L'été, t. II, p. 50.
25 Il semblait avoir découvert que le plus sûr moyen de ne jamais dire de bêtises est de ne point parler du tout.
Gide, Si le grain ne meurt, X, 1, p. 272.
26 Il n'arrive pas à beaucoup d'hommes de retrouver dans le réel, à portée de leur regard, ce monde que la plupart ne découvrent qu'en eux-mêmes quand ils ont le courage et la patience de se souvenir.
F. Mauriac, le Nœud de vipères, I, 1.
27 Vous allez bientôt découvrir pourquoi j'insiste sur cette particularité.
Martin du Gard, les Thibault, t. II, p. 164.
4 Parvenir à connaître (ce qui était délibérément caché ou qqn qui se cachait). Surprendre. || Découvrir un secret. Deviner. || Découvrir les véritables raisons. Dégager, démasquer; doigt (mettre le doigt sur). || Découvrir la vérité. || Découvrir un sentiment, une pensée dans les yeux de qqn. Lire. || Découvrir un complot, une machination, les dessous d'une intrigue. Éventer; dénoncer.Passif. || Craindre, éviter d'être découvert.
28 D'autres ne disent pas précisément une chose qui leur a été confiée; mais ils parlent et agissent de manière qu'on la découvre de soi-même.
La Bruyère, les Caractères, V, 81.
28.1 Je n'osais bouger de peur d'être aperçue (…) lorsque le maître s'approche du buisson qui me recèle; mon bonnet me trahit… Il l'aperçoit… — Jasmin, dit-il à son valet, nous sommes découverts… Une fille a vu nos mystères…
Sade, Justine, t. I, p. 67.
29 (…) quand on a découvert le souffleur, les mœurs des acteurs, les ficelles de l'intrigue, on a envie de s'en aller.
A. Maurois, Climats, II, XXI, p. 267.
30 Il est monté jusqu'au petit local de l'escalier J; a découvert les papiers d'identité de Leheudry dans un tiroir de la table (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, V, p. 81.
Loc. fig. (Du sens A., 1.). Découvrir le pot (cit. 6 et 7) aux roses.
———
II V. intr. (Fin XVIIe). Cesser d'être couvert par la mer, à marée basse (→ ci-dessus, I., A., 3.).
30.1 Trois heures plus tard, à mer basse, la plus grande partie des sables, formant le lit du canal, avait découvert. Il ne restait entre l'îlot et la côte qu'un chenal étroit qu'il serait aisé sans doute de franchir.
J. Verne, l'Ile mystérieuse, t. I, p. 35.
——————
se découvrir v. pron.
1 Enlever ce dont on est couvert (spécialt, les vêtements). || Se découvrir quand vient l'été. || Se découvrir d'un manteau. — ☑ Prov. En avril, ne te découvre pas d'un fil.Le malade s'est découvert en dormant. || Elle se découvre trop les épaules. Décolleter (se), dénuder (se), déshabiller (se), dévêtir (se), montrer.
2 Ôter son chapeau, sa coiffure. || Se découvrir en entrant dans une église. Saluer (→ Chapeau, cit. 2).
31 Louis XIV se découvrait même pour une femme de chambre, et les Mémoires de Saint-Simon citent tel duc qui, saluant toujours, ne pouvait traverser les cours de Versailles que le chapeau à la main.
Taine, Philosophie de l'art, t. I, II, VII, p. 88.
3 (Temps). Devenir plus clair, moins couvert. || Le ciel se découvre. Dégager (se), éclaircir (s'), éclairer (s').
4 Exposer (s'). || Cette armée se découvre trop.(1686, in Petiot). T. d'escrime. Se mettre imparfaitement en garde. || Se découvrir imprudemment.Boxe. Ouvrir sa garde.Figuré :
32 (…) il arrive presque toujours que celui qui s'en sert (de la finesse) pour se couvrir en un endroit, se découvre en un autre.
La Rochefoucauld, Maximes, 125.
5 Se manifester clairement au grand jour. || Le secret se découvrit enfin.(Sujet n. de personne). Déclarer sa pensée. || Il se découvrit à ses amis. Confier (se).(En mauvaise part). Se trahir. || Ses noirs desseins se découvrirent.
33 Il est juste qu'un Dieu si pur ne se découvre qu'à ceux dont le cœur est purifié.
Pascal, Pensées, XII, 737.
34 J'aime un esprit aisé qui se montre, qui s'ouvre,
Et qui plaît d'autant plus, que plus il se découvre.
Boileau, Épîtres, IX, in Littré.
35 Je vais, par mon pouvoir diabolique, enlever les toits des maisons et je veux que malgré les ténèbres de la nuit, le dedans se découvre sans voile à vos yeux.
A. R. Lesage, le Diable boiteux, III.
36 (…) la petite Fadette (…) exigea de lui un si grand secret qu'ils passèrent environ un an avant que la chose se découvrît.
G. Sand, la Petite Fadette, XXIV, p. 175.
37 (…) un simple artifice qui permettait plus d'abandon, m'autorisait à me découvrir un peu plus moi-même (…)
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, Préface (→ Autoriser, cit. 12).
6 Être aperçu, vu ou visible. || Les lumières de la ville se découvrent de loin.
38 (…) tous deux penchés sur des bleus, des épures, des vues cavalières, où se découvrait, entre des frondaisons fougueuses, une suite d'édifices plus ou moins déconcertants.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVII, p. 282.
7 Être trouvé, connu, inventé après une recherche. || La solution ne se découvrit qu'après de longues recherches.
39 Si une fatale invention venait à se découvrir, elle serait bientôt prohibée par le droit des gens, et le consentement unanime des nations ensevelirait cette découverte.
Montesquieu, Lettres persanes, 106, in Littré.
Se découvrir soi-même. Connaître (se).
40 Quand on est enfant on se découvre, on découvre lentement l'espace de son corps (…) On se tord et on se trouve ou on se retrouve, et on s'étonne ! On touche son talon, on saisit son pied droit avec sa main gauche (…)
Valéry, M. Teste, p. 31.
41 On ne lit jamais un livre. On se lit à travers les livres, soit pour se découvrir, soit pour se contrôler.
R. Rolland, le Voyage intérieur, p. 43.
42 La terre nous en apprend plus long sur nous que tous les livres. Parce qu'elle nous résiste. L'homme se découvre quand il se mesure avec l'obstacle.
Saint-Exupéry, Terre des hommes, p. 9.
——————
découvert, erte p. p. et adj.
1 a Qui n'est pas couvert (par une pièce d'habillement). || Femme aux épaules découvertes. || Avoir la tête découverte.Spécialt. Sans coiffure, sans chapeau.
43 Ils ne savent pas que c'est une femme découverte et non une femme nue qui est indécente.
Diderot, Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, p. 18, in Littré.
44 Ceux qui assisteront aux audiences, se tiendront découverts, dans le respect et le silence (…)
Code de procédure civile, art. 88.
45 (…) ces femmes en robe collante, aux joues découvertes, aux beaux yeux fixes, accoutumées aux hardiesses du regard, semblent toutes singulières dans ce monde universellement voilé.
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 31.
Dans plusieurs pays islamiques, les femmes ne sortent pas à visage découvert.Fig. || À visage découvert : sans masque, sans voile, sans détour. Franchement, ouvertement.
46 L'athéisme, qui marche à visage découvert chez les papistes, est obligé de se cacher dans tout pays où, la raison permettant de croire en Dieu, la seule excuse des incrédules leur est ôtée.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, V, Lettre V.
47 Ce jour-là, j'ai vu pour la première fois à visage découvert, ma vieille ennemie la solitude, avec qui je fais bon ménage aujourd'hui. Nous nous connaissons : elle m'a assené tous les coups imaginables, et il n'y a plus de place où frapper.
F. Mauriac, la Pharisienne, p. 144.
Par métonymie. || Chaussures découvertes, qui découvrent le pied. Décolleté.
47.1 Ils portaient des souliers découverts, en cuir jaune ou marron, dont les lacets, aussi larges que des rubans, étaient noués par une ganse qui ressemblait à un papillon.
Pagnol, le Temps des secrets, p. 365.
b (Plus généralt). Qui n'est pas couvert. || Front largement découvert, dégarni de cheveux. || Coin de ciel découvert. Éclaircie. || Allée découverte, dont les arbres ne se rejoignent pas par le haut. || Terrain découvert, devant un édifice. Esplanade. || Lieu découvert. Déboisé, dénudé.
48 La marte fuit les pays habités et les lieux découverts.
Buffon, Marte, in Littré.
2 Exposé. || Place découverte, sans couverture. || Artillerie découverte par le recul de l'infanterie.
Par ext. || Compte découvert.
3 Révélé, manifesté. || Secret découvert par un bavard. || Projets, plans découverts à un confident.
4 Aperçu. || Point de vue découvert d'un sommet. || Navire découvert à l'horizon.
5 Trouvé. || Meurtrier découvert par la police. || Remède récemment découvert. Inventé.
49 Croire tout découvert est une erreur profonde;
C'est prendre l'horizon pour les bornes du monde.
A. Lemierre, Utilité des découvertes.
6 N. m. || Un découvert.À découvert. 2. Découvert.
CONTR. Couvrir. — Abriter, cacher, celer, dissimuler, masquer, receler, voiler. — Garantir, protéger. — Copier, imiter, plagier.
DÉR. Découvert, découverte, découverture, découvrable, découvreur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • découvrir — DÉCOUVRIR. v. a. (Il se conjugue comme Couvrir.) Oter ce qui couvroit ou une chose, ou une personne. Découvrir un pot, un plat, un panier. Découvrir une maison. Découvrir un homme qui est dans son lit. Découvrir l os pour voir s il n est point… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • DÉCOUVRIR — v. a. (Il se conjugue comme Couvrir. ) Ôter ce qui couvrait une chose ou une personne. Découvrir un pot, un plat, un panier. Découvrir une maison. Découvrir un homme qui est dans son lit. Découvrir l os, pour voir s il n est pas offensé.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • découvrir — (dé kou vrir), je découvre, tu découvres, il découvre, nous découvrons, vous découvrez, ils découvrent ; je découvrais ; je découvris ; je découvrirai ; je découvrirais ; découvre, découvrons ; que je découvre, que nous découvrions ; que je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉCOUVRIR — v. tr. Dégarnir de ce qui couvrait. Découvrir un pot, un plat, un panier. Ce malade s’est découvert en s’agitant dans son lit. Découvrir l’os, pour voir s’il n’est pas atteint. Découvrir les racines d’un arbre. Il ne faut pas se découvrir dès les …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • découvrir — vt. ; connaître : dékeuvri gv.3 (Arvillard.228), DÉKOVRI (Albanais.001, Annecy.003, Thônes.004), dékreuvi (Albertville, Saxel.002), dékrovi (001), C. => Couvrir (001), ind. prés. dékruve <(tu, il) découvre(s)> (Doucy Bauges). E. :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • découvrir — dé + couvrir (v. 3) Présent : découvre, découvres, découvre, découvrons, découvrez, découvrent; Futur : découvrirai, découvriras, découvrira, découvrirons, découvrirez, découvriront; Passé : découvris, découvris, découvrit, découvrîmes …   French Morphology and Phonetics

  • Découvrir — III гр., (avoir) P.p.: découvert 1) Раскрывать, обнажать 2) Обнаруживать Présent de l indicatif je découvre tu découvres il découvre nous découvrons vous découvrez ils découvrent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • Decouvrir l'ordinaire — Découvrir l ordinaire Découvrir l ordinaire est un recueil de poèmes écrit par Amar Meriech en 1993. Extraits Pseudo sens « me voilà ... solitaire jaillissant à l’instant déployant un cœur de deux bras pour étreindre le monde j’accordais mon …   Wikipédia en Français

  • Découvrir L'ordinaire — est un recueil de poèmes écrit par Amar Meriech en 1993. Extraits Pseudo sens « me voilà ... solitaire jaillissant à l’instant déployant un cœur de deux bras pour étreindre le monde j’accordais mon “ imzad ” et je chantai: félicité au muet …   Wikipédia en Français

  • Découvrir le pot aux roses — ● Découvrir le pot aux roses découvrir le fin mot, le secret d une affaire …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.